Les enfants

Paludisme pendant la grossesse - causes et traitement

En comparaison avec l'excès de liquide amniotique, le manque d'eau est un phénomène plus rare. Mais, en règle générale, il indique la présence d'anomalies pendant la grossesse. Le liquide amniotique constitue avant tout la protection de l’avenir des miettes de diverses infections et facteurs indésirables, ainsi que la source de la nutrition du fœtus pour son développement intra-utérin complet. La pénurie d'eau entrave non seulement le développement normal de l'enfant, mais représente également un très grave danger pour sa santé et sa vie.

Qu'est-ce qui cause le manque d'eau et quel traitement la médecine moderne offre-t-elle?

Comment déterminer le manque d'eau pendant la grossesse?

Aucun symptôme clairement défini dans les basses eaux ne sont généralement pas observés.

Il est déterminé uniquement par le médecin, si ...

  • La circonférence abdominale ne correspond pas à la durée de la grossesse.
  • L'emplacement du bas de l'utérus n'est pas assez élevé.
  • L'échographie confirme le manque d'eau.

Lors de la confirmation du manque d'eau est déterminé par sa gravité et l'état général du fœtus.

Connu 2 formes de faible teneur en eau en médecine:

  • Modéré
    La symptomatologie n'est pas exprimée, en état de santé les violations ne sont pas observées. L'absence de liquide amniotique n'est confirmée que par échographie.
  • Prononcé
    Symptômes: taille réduite de l'utérus, circonférence abdominale, hauteur du fond de l'utérus (conformément aux normes pour l'âge gestationnel); le mouvement du fœtus est douloureux; l'état de santé se dégrade (nausée, faiblesse); douleur abdominale basse marquée.

Le danger de manque d'eau est risques concernant le déroulement de la grossesse et de l'accouchement.

Complications possibles de l'eau peu profonde

  • Hypoxie du foetus.
  • Le risque d'avortement (50% des cas avec forme sévère).
  • Retard du développement fœtal.
  • Hémorragie postpartum.
  • Faible activité professionnelle (jusqu'à 80% des cas).
  • Développement anormal du fœtus dû à l'inactivité physique et à la compression du fœtus due au manque d'espace libre dans l'utérus.
  • Manque de poids du nouveau-né (20% - avec forme modérée, jusqu'à 75% - avec sévère).

Causes de manque d'eau - qui est à risque?

La médecine n’a pas complètement étudié les causes réelles du manque d’eau - bien que, dans la plupart des cas, l’une des causes soit caractéristiques individuelles de l'organisme maternel.

Facteurs provoquant l'apparition de manque d'eau chez les femmes enceintes:

  • Sous-développement épithélialrecouvrant le liquide amniotique ou réduisant sa fonction de sécrétion.
  • Haute pression future maman (sauts de tension artérielle importants).
  • Pathologies du développement fœtal (défauts rénaux).
  • Infections bactériennes, transférée ou non guérie à temps par maman; maladies chroniques du système cardiovasculaire, maladies infectieuses du système génito-urinaire, organes génitaux.
  • Grossesse multiple(répartition inégale du sang dans le placenta, répartition inégale des nutriments chez tous les enfants de l’utérus).
  • Post-grossesse(perte de fonction de la coquille du placenta).
  • Le tabagisme
  • Influenza, SRAS et autres infections virales.
  • Gestose tardive.
  • Pathologie du placenta (vieillissement, échec, anomalies).

Traitement des bas niveaux d'eau et choix de la tactique de l'accouchement

Pour choisir la méthode de traitement la plus efficace, la tâche principale du médecin est de: déterminer la cause et la gravité des eaux peu profondes. Habituellement, les examens suivants sont effectués pour cela:

  • Tests et frottis pour les maladies sexuellement transmissibles.
  • Échographie et Doppler.
  • CTG du fœtus.

Le traitement dépendra des résultats de l'examen.

Parmi les principales méthodes de traitement:

  • Un régime clair. Voir aussi: Nutrition appropriée des femmes enceintes en 1, 2, 3 trimestres.
  • Traitement completvisant à améliorer le travail du placenta, son flux sanguin et son métabolisme (traitement médicamenteux, vitamines, etc.).
  • Traitement médicamenteuxvisant au traitement rapide de la maladie sous-jacente (causes du manque d'eau).
  • Examens réguliers supplémentaires contrôler le développement possible de pathologies.
  • Interdiction de porter des poids.
  • Air frais et promenades calmes.

Le traitement ambulatoire est acceptable en cas de déficit modéré. Dans cette situation, on montre une limitation de l'activité motrice, un schéma thérapeutique doux, un traitement médicamenteux, des visites régulières chez le médecin.

Dans la forme sévère, montré un traitement à l'hôpital. En cas de menace pour la santé du fœtus (si la période de gestation le permet), un accouchement précoce par césarienne peut être recommandé.

Contrairement aux risques possibles de complications lors de l'accouchement, le plus souvent l'issue de la grossesse est favorableet l'état des bébés nés est satisfaisant.

Regarde la vidéo: Prévention du Paludisme chez La femme enceinte grâce au TPI (Mai 2019).